Voyage: Les Açores, un paradis perdu

C'est hot !

Voyage: Les Açores, un paradis perdu

Mercredi 4 avril 2018
Ce n’est pas par hasard qu’on surnomme cet archipel volcanique portugais «l’Éden de l’Atlantique»: paysages époustouflants, villages pittoresques aux rues étroites figées dans le temps, sans compter une constellation de stations thermales grandioses, cette oasis secrète a tout pour elle. Et en plus elle est abordable. A vos carnets!

São Miguel regorge de plages et de paysages sauvages.

 

 

Fait amusant: la plus grande concentration d’Açoriens est recensée à Toronto et à New York. Situé à environ 5 heures de vol de Montréal (vol direct l’été avec Azores Airlines, et via Toronto le reste de l’année), cet archipel de neuf îles situé au large du Portugal compte moins de 250 000 habitants. 

 

En dehors des grandes villes, les routes sont pratiquement désertes et y conduire est simple et agréable. Un bon plan consiste donc à louer une voiture ou à se procurer un forfait sur mesure avec chauffeur afin de sillonner les îles de long en large (les Açoriens maîtrisent la langue de Shakespeare, et les cartes de crédit sont largement acceptées). Idéalement, on prévoit la visite d’au moins deux îles — un vol intérieur coûte moins de 100 € (env. 150 $). Nos meilleurs choix: São Miguel, pour visiter Ponta Delgada, la capitale, ainsi que Terceira. Sauvage et grandiose, cette île abrite la ville d’Angra do Heroísmo, joyau historique inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Côté météo, le climat des Açores est doux, grâce au Gulf Stream. Les étés y sont plutôt chauds et secs, mais les précipitations, bien que brèves, y sont monnaie courante. On ne quitte pas son hôtel sans glisser un parapluie mini dans son sac à main!

 

 

Randonnée pédestre à Sete Cidades pour une vue imprenable sur les cratères volcaniques.

 

 

SPLENDEURS AÇORÉENNES 

 

Les Açores charmeront les amateurs d’architecture et de sites historiques comme les amoureux de nature et de grand air. Cet archipel digne d’une carte postale recèle bien des trésors! En voici quelques-uns. 

 

SUR L’ÎLE DE SÃO MIGUEL

 

Si on est tentée par l’idée d’une balade en bateau, d’une plongée en apnée ou même d’un nez à nez avec des dauphins taquins, rendez-vous au Azores Sub Dive Center, à Vila Franca Do Campo. Ceux qui préfèrent la terre ferme pourront grimper les marches de la mythique église Nossa Senhora da Paz, qui trône au sommet de la montagne à quelques minutes en voiture du centre de Vila Franca Do Campo. Le village se traverse allégrement à pied, et ses vieux bâtiments autant que ses maisons surannées ornées de carreaux de faïence ont quelque chose d’ensorcelant. Le plus joli village de São Miguel, assurément! 

 

Sete Cidades et Lagoa do Fogo offrent quant à eux des vues imprenables sur d’anciens cratères volcaniques sous forme de randonnées pédestres autour de lacs bordés d’hydrangées bleu azur... Pas étonnant que ces sites d’intérêt figurent au palmarès des sept merveilles de l’archipel. 

 

Il faut impérativement déambuler dans les étroites rues de Furnas, village presque aussi joli que Vila Franca. Cette bourgade lovée entre monts et nuages est réputée pour son volcan et multiples fumerolles, ses thermes et ses maisons anciennes, qui lui confèrent un charme suranné.

 

 

La majestueuse île de São Miguel.

 

 

SUR L’ÎLE DE TERCEIRA

 

À Angra do Heroísmo, on arpente la rue Canada do Martelo, le chant des coqs en bruit de fond, et on fait halte à la Quinta do Martelo. L’architecture de cette ancienne ferme s’inscrit dans la plus pure tradition açoréenne. Il y a même un coquet restaurant sur place. Outre ses charmants bistros, ses boutiques et ses nombreux bars à vin, Angra do Heroísmo abrite également plusieurs bâtiments et sites historiques, dont l’église de la Miséricorde (Igreja da Misericórdia) et sa somptueuse façade bleu cobalt, le luxuriant jardin Duque da Terceira ainsi que la forteresse São João Baptista da Ilha Terceira. Parmi les monuments pieux jalonnant ce parcours se trouve le couvent São Gonçalo, datant de 1545. Sa nef cachée, qui dévoile une ornementation des plus élaborées, est d’une beauté à couper le souffle. Du jamais vu! 

 

Il n’y a aucun doute: une journée idéale aux Açores se déroule sans itinéraire précis, se savoure au hasard des dédales d’une localité pittoresque figée dans le temps, aux balcons fleuris et aux maisons colorées, ou au détour de routes de campagne qui mènent toutes à des paysages de carte postale. La preuve? Tous ces miradouros (belvédères) qui ponctuent les routes, offrant des points de vue et des panoramas inoubliables. Parmi eux, l’incontournable miradouro Vista do Rei, le «point de vue du Roi», à Sete Cidades, sur l’île de São Miguel. 

 

 

Les rues pavées et le port d’Angra do Heroísmo, à Terceira.

 

 

SE SUSTENTER

 

Les pâturages vert émeraude et les hordes de jolies vaches laitières cornues qui paissent en totale liberté ont valu aux Açores le surnom de «Paradis des fromages». On en profite pour en rapporter une meule (environ 8 $) dans ses bagages. 

 

Comme les Açores comptent plus de têtes de bétail que d’habitants, la viande y est particulièrement succulente. Ici, les bêtes sont élevées en plein air et se nourrissent d’herbe — la viande ne contient donc aucune hormone de croissance. Naturellement, les menus font la belle part aux fruits de mer et aux poissons, tandis que les vins portugais — notamment ceux de la vallée du Douro — s’avèrent remarquablement équilibrés. On peut facilement se procurer une bonne bouteille pour moins de 12 $. Et ceux qui ont la dent sucrée ne manqueront pas de goûter aux glaces maison délicatement parfumées.

 

 

À g.: Les façades colorées ponctuent les ruelles des petites villes de l’île de Terceira.

À dr.: L’entrée secrète du couvent médiéval São Gonçalo, à Angra do Heroísmo.

 

 

QUELQUES BONS PLANS SUR L’ILE DE SÃO MIGUEL?

 

Le restaurant Anfiteatro, pour son cadre raffiné et sa vue surplombant le port de Ponta Delgada. Le bar Caloura, à Agua de Pau, pour ses poissons pêchés la journée même et la piscine semi-naturelle — qui est en fait un amas rocheux en pleine mer où l’on peut patauger — qui jouxte les lieux et la terrasse, avec vue sur la crique. Le resto A Tasca, niché dans le centre his- torique de Ponta Delgada, ne désemplit pas, et pour cause: plusieurs guides de voyage le décrivent comme étant le meilleur de tout l’archipel. Terra Nostra Garden Hotel, à Furnas, propose une formule du midi comprenant quatre services pour 32 € (env. 48 $). Cadre élégant, serveurs en chemise blanche, vue sur un jardin botanique datant du XVIIIe siècle, présentation exquise... Un menu gastronomique qui en met plein la vue! Quant au A Terra, qui a investi le rez-de-chaussée du Furnas Boutique Hotel, c’est un réel coup de cœur, avec ses assiettes savoureuses et bien travaillées servies dans un décor à la facture moderne. Les lets de maquereau sur pierre chaude avec sauce pimentée et ail sont un must! 

 

À Angra do Heroísmo, sur l’île de Terceira, on s’attable au charmant Tasca das Tias pour son cadre portugais traditionnel. QB Restaurant, en soirée, propose un menu de six services à la présentation soignée. Exquis. 

 

 

À Ponta Delgada, capitale de São Miguel, on savoure le coucher du soleil à l’Hôtel Boutique 5 étoiles Azor Hotel.

 

 

PRENDRE SES QUARTIERS

 

À Ponta Delgada, sur l’île de São Miguel, l’Azor Hotel est un hôtel boutique 5 étoiles en bord de mer, ultra-design, au mobilier contemporain luxueux. On y trouve un restaurant prisé, une piscine sur le toit, un superbe bar et une terrasse surplombant la baie. Le déjeuner et le stationnement sont gratuits. On s’attable au bar panoramique pour siroter un verre de bulles et admirer les lumières des rues passantes. À partir de 109 $ la chambre. 

 

Chic et épuré, niché entre les montagnes et le littoral, le Santa Bárbara Eco-Beach Resort de Ribeira Grande saura conquérir celles qui recherchent la quiétude la plus totale. Sublime et situé à seulement quelques minutes du centre de Ponta Delgada, ce 4 étoiles facture la nuitée entre 111 et 335 $. 

 

Sur l’île de Terceira, l’Hotel do Caracol offre vue sur mer, baignade dans l’Atlantique et stationnement gratuit, tout en étant situé à une quinzaine de minutes de marche du centre historique d’Angra do Heroísmo et de tous les sites d’intérêt. À partir de 60 $ la nuit. 

 

 

  Balade en montagne, sur l’île de São Miguel.

 

 

BONS PLANS BIEN-ETRE 

 

Pour décrocher complètement et régénérer le corps autant que l’esprit, les Açores sont tout indiquées... Que ce soit en optant pour une randonnée sur les sentiers bordés d’azalées ou en s’adonnant à la balnéothérapie au grand air, on vit au rythme des quatre éléments. Un exemple? Pour se prélasser dans une «piscine» en plein air alimentée par les eaux chaudes volcaniques et ferrugineuses d’un jardin botanique, on s’arrête au Terra Nostra Garden, à Furnas. Dans la même veine, on le vers Termas da Ferraria, à Ginetes, pour son établissement thermal bercé par le clapotis des vagues, et ses piscines naturelles où se mêlent l’eau chaude des sources géothermiques et celle de l’océan. 

 

Si on préfère la marche, Caldeira Velha, à Ribeira Grande, est un site naturel aménagé, où un sentier lové dans un écrin de verdure tropicale débouche au pied de cascades d’eau chaude riche en minéraux. Idéal pour se ressourcer (et se baigner!). 

 

À Terceira, les îliens plébiscitent massivement les vasques du bord de mer de Quatro Ribeiras. Celle-ci est, de loin, la zone balnéaire la plus populaire de l’île: marches aménagées à même le roc pour un accès facile à l’eau et vagues lapis-lazuli sur fond de grève ébène... Stupéfiant. 
En résumé, une fois le sol paradisiaque de cet archipel foulé et le stress envolé, il ne reste qu’à en profiter!

 

 

 

Photos: Christine Elizabeth Laprade, Associaçao Turismo Dos Açores (Sete Cidades)

 

 

 

Christine Elizabeth Laprade