Mythes & réalités D’UN MAGAZINE DE MODE

mythe et réalité

C'est hot !

Mythes & réalités  D’UN MAGAZINE DE MODE

Jeudi 20 décembre 2012
Dans Le diable s’habille en Prada, une jeune adjointe dans un prestigieux magazine de mode fait les frais d’une tyrannique rédactrice en chef. Dans ce roman devenu un film à succès, on découvre un monde hyper glamour.  Mais qu’en est-il chez Clin d’œil?
ÉQUIPE CLIN D'OEIL

MYTHE: Vous portez des vêtements griffés et arborez toujours un maquillage impeccable.

RÉALITÉ: Il est vrai que les filles (et les deux gars) du magazine adorent les fringues. Mais on est loin de dilapider nos économies pour s’habiller; s’il nous arrive d’investir dans un sac de designer, on amortit notre folie sur plusieurs saisons. Et si chacune se soucie de son apparence, notre rédactrice beauté fracasse tous les records au rayon des cosmétiques. Normal, elle assiste presque tous les jours à des événements beauté!

MYTHE: Au bureau,  vous possédez un  walk-in spacieux rempli  de vêtements.

RÉALITÉ: Notre réalité est très différente de celle des grands magazines américains ou européens. Même s’il nous arrive de recevoir des bottes, des bijoux ou des vêtements, on est loin de pouvoir remplir une grande pièce lumineuse!

MYTHE: Vous disposez d’un book géant.

RÉALITÉ: C’est LA question qu’on nous pose le plus souvent. Véritable bible de la rédactrice en chef du Diable s’habille en Prada, le book est en fait un cartable contenant toutes les pages du magazine. On s’en sert avant d’envoyer le numéro à l’impression pour vérifier, par exemple, si les titres des articles ne sont pas redondants ou si les couleurs des maquettes ne sont pas discordantes. Toutefois, si le book est important, rien ne justifierait qu’on demande à notre pauvre adjointe de le livrer chez le patron aux petites heures de la nuit!

MYTHE: Votre patron  est tyrannique.

RÉALITÉ: Si notre chef de contenus obligeait notre adjointe à aller lui chercher un café latte tous les matins, il recevrait probablement... un fou rire! L’ambiance au magazine est amicale et décontractée; durant les réunions, tout le monde  donne ses idées.

MYTHE: Vos locaux ressemblent à un penthouse new-yorkais.

RÉALITÉ: Nous avons récemment troqué nos locaux mornes de Montréal pour de nouveaux bureaux épurés à Longueuil. Les rabat-joie scanderont ici que cette banlieue est loin de figurer parmi les capitales de la mode. Cependant, notre espace à aire ouverte, qui ressemble davantage au décor de l’émission Rumeurs qu’à celui d’Unité 9, nous offre une vue géniale sur les  gratte-ciel de Montréal.

MYTHE: Vous entretenez des relations venimeuses entre collègues.

RÉALITÉ: Notre petite équipe est tissée serrée. On se fréquente en dehors des heures de boulot et on se déplace en bande, même quand une seule fille désire acheter un café!

MYTHE: Vous côtoyez  les grandes vedettes.

RÉALITÉ: On a effectivement la chance de rencontrer de nombreuses personnalités, que ce soit à l’occasion de séances photos, d’entrevues ou de lancements. Au cours des derniers mois, nous avons notamment fait connaissance avec Jason Wu, Anthony Kavanagh, Léo Bureau-Blouin, Rachel Lefevre,  Louis-Jean Cormier, Véronique Cloutier et l’ange de Victoria’s Secret Erin Heatherton. En revanche, on attend toujours que Channing Tatum et Ryan Gosling nous rappellent...

MYTHE: Vous courez tous les défilés et les événements mondains.

RÉALITÉ: C’est vrai à  90 %. On assiste à la majorité des défilés pour détecter les prochaines tendances. On se rend à plusieurs lancements chaque semaine, et certains membres de notre équipe s’envolent presque aussi souvent pour New York ou Toronto afin d’y couvrir des événements. Rappelons toutefois que nous y sommes avant tout pour le travail. Mais si on nous offre un petit verre de bulles en prime,  ça double le plaisir! 

Crédit photo: Ariel Tarr

Julie Champagne