Les conseils d'une experte pour une première date réussie

C'est hot !

Les conseils d'une experte pour une première date réussie

Mercredi 30 août 2017
Pour rester calme et bien se préparer avant une première date — et ainsi éviter les faux pas —, Emma Mrejen, experte en dating, nous donne ses meilleurs conseils. À nous le grand amour!

 

Comment se prépare-t-on avant une date pour rester confiante?

 

Le plus important, lors d’une première rencontre, est d’être soimême et de se dire que, si ça ne fonctionne pas, ce n’est pas grave. Lorsqu’on rencontre quelqu’un et qu’il y a une «chimie» entre nous, on souhaite qu’il nous connaisse vraiment. Mon meilleur conseil serait d’arriver au rancard en se disant: «Voici qui je suis, et tant pis s’il n’aime pas ce qu’il voit, il y aura quelqu’un d’autre.» Et surtout de ne pas oublier que ce n’est qu’un rendez-vous. Comme on dit «il y a beaucoup de poissons dans l’océan» et il n’y a aucune raison de se stresser si on reste soi-même.

 

Comment choisit-on le bon endroit pour un premier rendez-vous ou l’activité la plus appropriée?

 

J’adore parler de ce sujet, parce que certaines personnes semblent croire qu’une première date doit absolument avoir lieu le soir autour d’un repas. Et je ne pense pas que ce soit vrai. Si on a un rancard avec quelqu’un qu’on a vu sur une application de rencontre, on peut aller prendre un café en après-midi; le rendez-vous est plus décontracté, et on se met moins de pression. Si on n’aime pas la personne, on a tout simplement à terminer notre café, puis partir, tandis que, si tout se déroule bien, on peut l’inviter à poursuivre la rencontre pour un souper ou un verre. Encore une fois, l’important est de rester soi-même.

 

Si on n’est pas une adepte du saut en parachute, ce n’est sans doute pas une bonne idée de choisir cette activité, pour un premier rendez-vous. Mais si on est une passionnée de sport en plein air, on peut inviter la personne à faire une randonnée. Si le rendez-vous est avec quelqu’un qu’on connaît peu, il est préférable de choisir un environnement dans lequel on se sent à l’aise.

 

Donc, la traditionnelle bière n’est pas nécessairement le meilleur choix?

 

Rien ne nous empêche d’aller prendre un verre. Par contre, je ne crois pas du tout que de trop boire lors d’un premier rendez-vous soit une bonne idée... Si prendre un cocktail peut nous aider à calmer nos nerfs, pourquoi pas! Mais si ce rendez-vous nous rend si nerveuse, peut-être vaut-il mieux tout simplement ne pas y aller... (rires)

 

Quels sont les endroits de prédilection pour un rancard?

 

Je suggère les endroits où la musique n’est pas trop forte, l’ambiance jazzy, les lumières tamisées et où on peut facilement s’entendre parler. Je crois qu’il n’y a rien de pire que d’aller dans un bar où la musique est tellement forte qu’on ne peut s’entendre et qu’on doit deviner ce que l’autre dit. Mais, l’été, je conseille sans hésitation une première rencontre dans un parc, pour profiter de la belle température.

 

Pendant le rendez-vous, comment conserve-t-on notre calme quand notre prétendant nous plaît?

 

Déjà, c’est un bon signe! Je crois que c’est normal de se sentir un peu nerveuse et de ressentir des papillons dans le ventre. C’est une bonne pression! Dans ce cas, on essaye de ne pas paniquer et on prend quelques respirations.

 

Est-ce qu’il y a des sujets qu’on doit ou non aborder?

 

Je ne crois pas qu’il y ait une liste de points à éviter ou non. On commence par parler un peu de soi, de ce qu’on aime, ce qu’on aime moins, pour que l’autre puisse apprendre à nous connaître. On lui pose aussi des questions sur lui. L’important est de tenter d’en apprendre plus sur nos points communs, lui demander ce qu’il fait dans la vie, quels sont ses loisirs afin de découvrir s’il y a un «match» possible.

 

Parfois, lors d’une première rencontre, on ne laisse pas entrevoir qui on est réellement pour tenter d’impressionner l’autre; alors, on doit aussi suivre notre intuition. Si on rit avec lui et si on se sent bien, c’est déjà un bon commencement.

 

Après une date, doit-on vraiment attendre trois jours avant de rappeler?

 

Je ne crois pas beaucoup à la règle des trois jours; je pense que, si on apprécie l’autre, on peut le rappeler dès le lendemain, le remercier pour la belle soirée et lui dire qu’on espère le revoir bientôt.

Photo: Shutterstock

Marianne Renaud