Langage du corps : arme de séduction massive

C'est hot !

Langage du corps:  arme de séduction massive

Vendredi 5 mai 2017
Il gesticule, se caresse le menton et fait un long moulinet avec les bras, elle tourne la cheville, se penche en avant et se touche lentement les cheveux. Le ballet des dingos? Non, un flirt typique sous la loupe des spécialistes du langage corporel. Décryptage d'une arme de séduction massive.

Séduire en 5 points

 

Selon Philippe Turchet, le père de la synergologie, le langage non verbal se composerait de cinq dimensions:

 

1- PRÉVERBALE

 

C’est le langage du corps. Positive ou négative, l’émotion s’exprime d’abord par la gestuelle. Le mouvement s’amorce avant même que la séduction devienne rationnelle.

 

 

2- PARAVERBALE

 

Le timbre, le débit et les intonations entrent aussi dans l’équation de la séduction. La nouvelle lubie des jeunes Américaines? Le vocal fry («friture vocale») qui consiste à utiliser une voix caverneuse en fin de phrase, au point que les cordes vocales ronronnent et grésillent comme si on avait un crapaud coincé dans la gorge.

 

 

3- PÉRIVERBALE

 

La distance qui nous sépare de l’autre est un élément clé de la séduction. Quand on se rapproche physiquement, il y a une petite intimité qui se crée, les corps s’effleurent, on se parle dans le creux de l’oreille... Émotion garantie!

 

 

4- SUPRAVERBALE

 

Une montre tape-à-l’oeil, une barbe bien taillée, une tignasse des mauvais jours… Autant d’indices révélateurs qui peuvent nous émoustiller davantage… ou nous refroidir!

 

 

5- INFRAVERBALE

 

Plus subliminales, les odeurs, les textures et les couleurs peuvent aussi teinter notre perception d’une personne ou une situation.

 

 

 

 

 

Petit lexique de la séduction non verbale

 

Le regard

 

C’est prometteur si… Il pose les yeux sur nous en premier. «Un homme entre dans un party, illustre Christine Gagnon, synergologue et conférencière. On lui présente alors les autres invités à tour de rôle. Une fois les présentations terminées, le regard de l’homme se posera systématiquement sur la personne qu’il juge la plus intéressante.»

 

Ce qu’on peut expérimenter: Si on contemple la bouche de notre interlocuteur pendant qu’il nous parle, on lui signifie notre envie inconsciente (ou pas) de l’embrasser.

 

C’est perdu si… Son regard est fuyant et peu soutenu. Il se cherche une porte de sortie.

 

 

Les cheveux

 

C’est encourageant si… Il se passe la main dans les cheveux. «Tant chez l’homme que chez la femme, se jouer dans les cheveux, c’est comme un paon qui veut montrer ses couleurs, compare Christine Gagnon. Les bras en l’air, on provoque le regard de l’autre, on veut lui montrer qu’on est ici. Dans les vidéos, on remarque ce geste de séduction même chez les hommes au crâne dégarni!»

 

 

Les mains

 

Ce qu’on peut essayer… Comme certains voient le toucher comme une intrusion dans leur bulle, on mise sur un effleurement doux et furtif, idéalement sur la main ou l’épaule, près du biceps. «C’est un truc de vendeur terriblement efficace, assure Annabelle Boyer. Le toucher peut augmenter nos chances d’avoir un second rendez-vous.»

 

C’est encourageant si… Il touche ou flatte les objets à sa disposition. «Si on discute dans un café et que notre interlocuteur caresse l’anse de sa tasse avec les doigts, il est assurément en mode séduction», indique Annabelle Boyer.

 

 

 

La bouche

 

Ce qu’on peut tenter… On se caresse la bouche du bout des doigts. Même inconsciemment, ce geste empreint de sensualité signale notre intérêt.

 

C’est positif si… Il nous fait un sourire qui vient du coeur. «Les petits muscles autour des yeux doivent être sollicités, indique Christine Gagnon.

 

Si les yeux ne plissent pas, si les commissures des lèvres et les pommettes ne montent pas, il nous fait un sourire de politesse.»

 

 

La langue

 

C’est muy caliente si… Il sort inconsciemment la langue pendant une fraction de seconde. «Ce genre de mouvement ne s’observe jamais dans un contexte négatif, assure Christine Gagnon. C’est la langue de délectation. Elle se manifeste quand on fait un bon coup, quand on voit quelque chose de bien et de souhaitable devant nous.»

 

Fait cocasse: Kate Middleton aurait tiré une langue de délectation quelques secondes avant que le prince William dise oui, lors de leur mariage!

 

 

Les tics

 

C’est plutôt tendu si… On a des microdémangeaisons. «Si la rencontre ne se déroule pas bien, le cerveau envoie des influx nerveux pour causer des démangeaisons », explique Annabelle Boyer.

 

C’est un terrain glissant si… Notre interlocuteur prend une gorgée avant de répondre à la question. «Il est contrarié et tente de gagner quelques secondes avant de répondre », explique Annabelle Boyer.

 

C’est (presque) dans la poche si… «On observe un mimétisme», explique Annabelle Boyer.

 

 

Photos: iStock

Julie Champagne