Belles & rebelles

C'est hot !

Belles & rebelles

Mercredi 2 juin 2010
, , , ,

Elles font leur chemin en dehors des attentes et des sentiers battus et elles se fichent pas mal de la controverse qu'elles laissent sur leur passage, telles de belles comètes dérangeantes. Très différentes les unes des autres, elles ont malgré tout quelques points en commun: une démarche sincère, la volonté d'être dans le feu de l'action, une passion qui brûle en-dedans et une surdose de cran.


Mlle Oui Oui Encore

Armée de cache-mamelons, de jarretelles et d'une paire de classieux stilettos, cette icône plantureuse pilote des soirées érotico-rétro-chic où la tyrannie du botox et de la chirurgie plastique en prend pour son rhume. Strip-teaseuse? «Oui, mais j'ajoute toujours l'adjectif «burlesque». Je n'ai pas le corps d'un danseuse nue... Je ne me perçois pas comme un sexe-symbole. Quand les femmes me voient, elles ont tendance à avoir envie de se joindre à moi plutôt que de m'envisager comme une compétitrice», dit celle qui dispense aussi des cours d'effeuillage. Son conseil? «Achetez-vous un boa de plumes et laissez-le pendre dans votre garde-robe. À l'intérieur de chaque femme il y a une petite danseuse burlesque.»

Info: ouiouiencore.com



©Marianne Larochelle

©Marianne Larochelle

Nadia Giosia

Avec son charisme ravageur et une approche trashy du concept de l'émission culinaire, Nadia Giosia est en train de pervertir le dernier refuge des matantes. Au menu de l'émission Bitchin' Kitchen, diffusée sur le réseau Food Network: un humour décapant hérité des pionnières de la télé américaine (Chelsea Lately, Carol Burnett) et une énergie rock digne de Joan Jett. Cette fille d'immigrants italiens propose des recettes saines pour les lendemains de brosse ou de rupture amoureuse, ou encore destinées à un mari un tantinet replet. «Dans la bouffe comme dans la vie, il ne faut pas tout gober ce qu'on a prémâché pour vous. Lisez les listes d'ingrédients et fuyez les repas surgelés à base d'ingrédients qu'on ne peut même pas prononcer!»

Info: bitchinlifestyle.tv



©Marianne Larochelle

©Marianne Larochelle

Izabel Grondin

Elle réalise des courts métrages d'horreur elle en a fait une quinzaine en autant d'années et oeuvre dans un milieu où les filles se font rares. Ses thèmes de prédilection? Des trucs pas très jojos, comme l'isolement, la folie, la perversion... Izabel signe également la chronique Nanar de l'au-delà, consacrée au cinéma Z, sur un blogue qui s'intéresse à la culture de l'horreur. «Mais je n'ai rien d'une suicide girl, précise-t-elle d'emblée. Je n'ai ni tatouage ni piercing, je suis une petite blonde classique qui ne s'achète jamais de vêtements..., ce qui fait que je suis presque rendue rétro!» Dans son panthéon des icônes rebelles trônent la cinéaste d'avant-garde Maya Deren, l'artiste et photographe américaine Cindy Sherman et la chanteuse Nina Hagen.

Info: izabelgrondin.com, sinistreblogzine.com



©Marianne Larochelle

©Marianne Larochelle

MC La Sauce

Derrière ce nom de scène un peu «salissant» se cache Marie-Ève Saucier, rappeuse montréalaise originaire de Val-d'Or. Il y a quelques années, elle met en ligne sur Internet quelques petites bombes hip-hop de son cru. Son flow agile retient l'attention de Chafiik, beatmaker des Loco Locass, qui en fait sa protégée. Aujourd'hui beaucoup plus assumée dans son rôle de rappeuse frondeuse, elle s'apprête à lancer un premier album et mène un combat qui est le sien: «Bien souvent dans ce milieu, quand on voit une fille pas trop laide qui réussit rapidement, on se demande avec qui elle a couché... Voilà pourquoi mes modèles sont Missy Elliott, M.I.A. et Giselle Webber, trois filles fortes et talentueuses qui ne sont pas victimes de leur image.»

Info: myspace.com/mclasauceyea



©Marianne Larochelle

©Marianne Larochelle

Squarrior

Michelle Cross échappe à tous les castings et fait partie des inclassables grâce à sa beauté d'Améridienne à la flamboyante chevelure rose. Et ça ne s'arrête pas là. En connaissez-vous beaucoup des joueuses de Roller Derby (ce sport sur patins à roulettes où l'on se plaque violemment pour vaincre), étudiantes en comptabilité, nées et vivant dans la réserve de Kahnawake, mères de deux jeunes enfants magnifiques, amoureuses et mariées depuis cinq ans? Faut la voir poser en championne sous le nom de Squarrior sur le site de la ligue Montreal Roller Derby, où elle fait des ravages, patins aux pieds et... scalp à la main! Ses modèles: le chanteur de The Cure, Robert Smith, la pin up américaine des années 50, Bettie Page, et les filles de la ligue de roller, dont la saison commence!

Info: mtlrollerderby.com




Crédits photos :

Direction artistique: Corinne Segrelles, photographe: Marianne Larochelle assistée d'Olivier Blouin et Serge Landau, styliste: Annie Gignac, maquilleuse-coiffeuse: Soraya Qadi (Agence Gloss artistes), qui a utilisé les produits Lancôme, TRESemmé et O.P.I.


Crédits vêtements :

Mlle Oui Oui Encore: Robe (610 $, Betsey Johnson), ceinture (Brave Beltworks, 95 $, Ogilvy Accessoires), bague (Expression, 22 $, La Baie), gourmette (165 $, Agatha), sandales (150 $, Aldo)

Nadia Giosia: Robe (3900 $, Chanel), serre-tête (Lachaize Creation, 75 $, Ogilvy Accessoires), bracelet (2200 $, Chanel), bague ovale (114 $, BCBGMaxazria), bague rose (Marcia Moran, 195 $, Ogilvy Accessoires), sandales (Michael Kors, 228 $, Little Burgundy), tabouret (179 $, Léo Victor)

Izabel Grondin: Robe (Marc & James by Bagdley Mischka, 560 $, Holt Renfrew), soulier à bouts compensés (Pleaser, 99,99 $, Romance Mont-Royal), chevalière et bague en onyx noir (195 $ et 295 $, Agatha)

MC La Sauce: Bustier (Robert Rodriguez, 340 $, Holt Renfrew), crinoline (285 $, Betsey Johnson), bottillons (Dr. Martens, 170 $, Little Burgundy), écouteurs (96 $, WeSC), chaise (229 $, Léo Victor). Merci à Alexandre de chez Carrier & Co.

Squarrior: Robe (prix sur demande, Renata Morales), leggings (322 $, BCBGMaxazria Runway), bagues (John Hardy, 380 $ et 410 $, Holt Renfrew), bague à pierre rose (Marcia Moran, 195 $, Ogilvy Accessoires), bracelet (John Hardy, 1075 $, Holt Renfrew)