4 tendances culturelles à surveiller ce printemps

C'est hot !

4 tendances culturelles à surveiller ce printemps

Jeudi 22 février 2018
Qui dit printemps dit nouvelles tendances, et le domaine de la culture n’y fait pas exception. Voici quatre courants culturels qui feront assurément des vagues cette année.

 

La démocratisation des beaux-arts

 

A l’heure où les concours télévisés de chant ou de danse et les chaînes Youtube peuvent rendre n’importe qui célèbre en quelques jours, l’art des anciens maîtres connaît un regain de popularité. La musique classique et le ballet, qui pour leur part requièrent des années, voire une vie entière de peau nage, retrouvent en quelque sorte leur lustre d’antan. Fini toutefois le temps où les opéras de Verdi et les ballets de Tchaïkovski ne divertissaient que les nantis! De plus en plus d’initiatives sont mises sur pied pour faire profiter le grand public du raffinement des beaux-arts et pour rendre le tout plus ludique, plus rassembleur. Les concerts extérieurs gratuits de l’OSM et de l’orchestre métropolitain, la tournée des Concerts Voxpopuli ou les projections ponctuelles d’opéras et de ballets dans certaines salles de cinéma ont tout pour séduire nos sens sans gruger notre portefeuille!

 

 

 

 

 

Superproductions au féminin

 
Issue d’un mouvement social, l’ascension du Girl Power s’est poursuivie jusqu’à Hollywood. (On a encore la chair de poule en pensant au discours d’Oprah Winfrey aux Golden Globes!) C’est un fait: les femmes prennent davantage de place au grand écran. Non seulement le nombre de films où les personnages principaux sont des femmes augmente, mais l’industrie produit de plus en plus de remakes où les héros originaux sont remplacés par des héroïnes. Après Ghostbusters, qui a fait beaucoup jaser en 2016, c’est au tour de la franchise Ocean’s Eleven de substituer à ses brigands chéris une girl squad du tonnerre. On pourra en effet voir Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway et Bad Gal Riri (oui, oui, Rihanna!) dans Ocean’s 8, dont la sortie est prévue début juin. Autres remakes en cours de développement: The Rocketeer (initialement produit en 1991 par les studios Disney), dont le rôle principal serait cette fois campé par une actrice afro-américaine, et le controversé Lord of Flies, qui raconte l’histoire d’une bande de garçons (dans la nouvelle version, ce sera des filles) échoués sur une île déserte. A suivre.

 

 

 

 

 

Le théâtre documentaire

 
On accuse souvent les médias de faire de l’information-spectacle, mais il arrive aussi que des spectacles se révèlent informatifs — une combinaison plus harmonieuse, on en convient. Le succès retentissant de la pièce J’aime Hydro, qui aborde la relation particulière qu’entretiennent les Québécois avec Hydro-Québec et avec les enjeux de l’énergie en général, illustre à quel point le théâtre peut s’ancrer dans la réalité citoyenne. Le fait que cette pièce, portée par la comédienne Christine Beaulieu, soit d’une durée de 4 heures n’a aucunement refroidi le public. Au contraire, les billets s’envolent comme des petits pains chauds. Dans la même veine, La cartomancie du territoire, pièce présentée ce mois-ci à l’espace libre, explore notre rapport aux réserves autochtones et aux réserves naturelles. Le théâtre documentaire s’inscrit par ailleurs dans une tendance plus globale: celle du divertissement engagé, conscient. Les discussions animées sont assurées dès le lever du rideau!

 

 

 

 

 

Les festivals de quartier

 

L’engouement pour tout ce qui est local n’est pas près de s’arrêter. Cela se reflète entre autres dans la popularité grandissante des évènements de quartier, qui constituent une belle façon de découvrir et d’encourager les commerçants et artisans locaux. C’est aussi l’occasion pour les résidents de faire des activités à proximité de chez eux — et, qui sait, de rencontrer des voisins intéressants! On est loin des simples braderies d’antan; les quartiers se parent désormais d’expositions en arts visuels, de spectacles musicaux, de fêtes gourmandes... Quelques exemples: les shows de ruelle dans Hochelaga et les marchés de nuit dans le Mile-Ex à Montréal, le Santa Teresa à Sainte-Thérèse, les midis-concerts aux halles dans le quartier de Montcalm à Québec. On reste à l’affût!

 

 

 

 

Photos: Hochelaga (Shows de ruelle), La virée classique OSM, Pierre Antoine Lafon Simard (J’aime Hydro), Warner Bros. (Ocean’s 8)

 

 

Elisabeth Étienne