4 looks beauté estivaux à reproduire illico

C'est hot !

4 looks beauté estivaux à reproduire illico

Vendredi 19 mai 2017
C’est la saison du renouveau, et on a envie d’oser! on mise sur ces quatre looks qui se portent beau temps, mauvais temps! Du balai couleurs fades, bonjour coloris pimpants!

 

 

1- Les fards métallisés

 

Ils ont la cote et ne sont plus réservés aux grands soirs! On s’inspire du défilé de Pascal Millet et on s’initie à la tendance en agrémentant nos paupières de «métaux» chauds.

 

D’abord, on crée une base avec un fard pêche appliqué sur la paupière supérieure et un fard marron qu’on étale dans le creux pour ombrer. Puis, on applique une poudre dorée du centre de la paupière supérieure jusqu’au coin interne de l’oeil, et dans le coin externe une ombre bronze, qu’on estompe avec la poudre dorée.

 

On définit ensuite le regard avec un trait d’eye-liner dessiné sur toute la paupière supérieure si on a de grands yeux, ou à partir du centre si nos yeux sont plus petits.

 

Pour un regard encore plus encadré, on brosse les sourcils vers le haut et on les définit avec un fard superposé à un crayon à sourcils, pour une tenue longue durée.

 

On peaufine le look avec un mascara allongeant et un peu de blush.

 

 

 

 

 

2- Le draping

 

Tout droit sorti des années 1980 et réactualisé récemment par les maisons Leonard Paris et Kenzo, le draping met l’accent sur les pommettes, avec des coloris qui varient du rose clair au rouge criard.

 

Ce printemps, on le joue façon pastel aérien en appliquant un fard à joues en poudre de couleur naturelle, mais un ton plus foncé que notre carnation, en formant une diagonale pour creuser très légèrement la joue. On définit ensuite la tempe et la joue avec un deuxième blush plus vif en dessinant un C avec de petits mouvements circulaires, à l’aide d’un pinceau à bout ovale.

 

Enfin, on ajoute une poudre illuminatrice pour une touche de brillance. Puisqu’on veut souligner les joues, on opte pour un rouge à lèvres rose pâle qu’on assortit à des yeux couleur nude.

 

 

 

 

 

3- La bouche bicolore

 

Ici, les combinaisons de couleurs sont infinies. Sur une bouche bien hydratée et exfoliée, on applique un premier rouge au fini mat sur la lèvre supérieure et on laisse bien sécher pour éviter les bavures sur la lèvre du bas. On privilégie une couleur foncée pour la lèvre du haut si on veut créer un effet dégradé vers le bas, comme on l’a vu au défilé de Cushnie et Ochs, ou on s’amuse à mélanger des teintes vives, comme un corail et un fuchsia.

 

Ensuite, on applique le deuxième rouge mat plus clair sur la lèvre inférieure. Surtout, on ne presse pas les lèvres ensemble et on termine en mettant une poudre de finition transparente pour assurer une meilleure tenue.

 

On atténue les rougeurs autour de la bouche avec un peu de cache-cernes. Pour laisser la vedette à notre moue bicolore, on complète avec un maquillage naturel pour le teint et les yeux.

 

 

 

 

 

4- Les yeux sertis de bleu

 

Cette tendance revient en même temps que l’arrivée des beaux jours! On trace un trait graphique, comme on l’a vu au défilé de Grinko, ou plus bohème, comme au défilé de Fatima Lopes.

 

Dans ce cas-ci, on crée un effet dégradé vers le haut avec une ombre à paupières: on applique un fard en poudre bleu pigmenté tout près des cils supérieurs, et on l’estompe vers le haut jusqu’à ce qu’il devienne très pâle.

 

Sous les cils inférieurs, on dessine un trait avec un crayon gras pour les yeux d’une couleur plus foncée, puis on le floute avec un pinceau enduit d’un peu de fard à paupières. Pour accentuer encore plus l’effet, on peut faire l’intérieur de la ligne des cils inférieurs avec le même crayon.

 

On pense à réchauffer le teint avec une poudre bronzante et des touches d’illuminateur, car les couleurs chaudes complètent à merveille les teintes bleutées.

 

 

Photos: Bruno Petrozza | Stylisme: Sophie Lanza | Mise en beauté: Véronique Prud’homme

Stéphanie Houle