11 tendances cheveux à adopter ce printemps

C'est hot !

11 tendances cheveux à adopter ce printemps

Lundi 5 mars 2018
Le printemps est le moment parfait pour changer de tête! Et quand, en prime, on peut citer les grands défilés qui nous ont inspiré ce changement, c’est simplement épatant! À go, on suit les conseils d’experts capillaires pour donner du pep à notre crinière! 

 

LES BOUCLES XXL

 

Exit le fer pour lisser les cheveux bouclés au maximum. Cette saison, on assume nos frisettes et on fait place aux boucles XXL! «Celles dont les cheveux sont naturellement bouclés passeront d’abord sous le diffuseur. Une fois les cheveux séchés, on les boucle par petites sections à l’aide d’un fer à friser d’un demi-pouce», conseille Roger Medina, expert capillaire pour Garnier. On termine en appliquant un soin sublimateur de boucles ou un revitalisant sans rinçage sur les mèches et les pointes pour créer encore plus de définition. Va-va-voom!

 

 

 

 

 

 

 

CRINIÈRE OXYGÉNÉE

 
Pendant que le mercure grimpe, le blond refroidit. Le platine nécessite de la patience et le doigté d’un pro pour être exécuté avec brio, nous assurant ainsi d’un résultat uniforme qui ne compromettra pas la santé de nos fibres capillaires. «Pour porter le blond platine à la perfection, l’idéal est d’avoir un cheveu fin à normal et une peau relativement pâle», explique Jean-Sébastien Chalut, artiste global master pour Revlon Professionnel. Une fois la coloration bien installée, on ne lésine pas sur l’entretien de ce coloris éclatant mais exigeant; on espace les lavages le plus possible et on se munit de soins spécifiques aux cheveux blonds. Le blond froid ne laissera personne de glace!

 

 

 

 

 

 

 

ÉBOURIFFÉ STRUCTURÉ

 
Pas aussi «irréfléchie» qu’il y paraît, la queue de cheval en broussaille se porte aussi bien sur une passerelle qu’à l’heure du brunch! Cette coiffure demande bien quelques manipulations, mais rien d’insurmontable. «L’important est de ne pas trop structurer notre mise en plis pour garder une technique déconstruite», précise Jean-Sébastien Chalut. On diffuse un peu de mousse ou du shampoing sec dans les longueurs, on remue les cheveux pour créer de la texture et volontairement écheveler la crinière, et on attache tous les cheveux ou ceux du dessus de la tête (environ la moitié) à l’arrière avec un élastique ou des épingles à cheveux, à la hauteur désirée. Simplissimo!

 

 

 

 

 

 

 

LE BRUN PROFOND

 

Tout sauf maussade ou terne, le marron prend une nouvelle dimension et dévoile des reflets ébène, ce qui confère du caractère. Moins dommageable que les couleurs claires, qui nécessitent une décoloration puissante, le brun profond s’adapte à tous les types de cheveux. «Cette nuance va à tout le monde, mais elle sied particulièrement aux teints pâles dotés de sous-tons jaunes, aux carnations olivâtres et aux peaux foncées», explique Roger Medina. Pour égayer la couleur, on traite nos cheveux avec des soins protecteurs de coloration.

 

 

 

 

 

 

 

ATTACHES PIMPANTES

 

Il n’y a pas d’âge pour ressortir les fameuses barrettes qu’on aimait porter, enfant. La version modernisée des barrettes façon Versace et Simone Rocha? Elles sont brillantes, chics et serties d’élégantes enjolivures pour arborer un look plus recherché! Et ce qui est bien, c’est qu’on peut arranger nos cheveux comme bon nous semble — vagués, lissés, attachés... — avant de les maintenir en place avec une ou deux pinces. «Une fois les cheveux coiffés et séparés, on peut placer la barrette près de l’œil gauche, où c’est généralement plus flatteur», suggère Roger Medina. Si on a le cheveu glissant, on vaporisera un peu de fixatif avant et après avoir posé la barrette. Comme quoi les modes reviennent bien tous les 10 ans!

 

 

 

 

 

 

 

LA COUPE COURTE

 

Ne plus — ou presque! — avoir à se coiffer, c’est possible! Au dire de Roger Medina, la coupe pixie «est idéale pour tous les types de cheveux. Elle convient bien aux visages ovales, carrés ou en forme de cœur». Bien que la coupe courte fasse parfois peur à cause de son allure garçonne, on peut mettre notre frousse de côté, car «le fait de dégager les épaules donne beaucoup de féminité, et les cheveux qui tombent sur le front permettent d’harmoniser la physionomie», note, de son côté, Jean-Sébastien Chalut. Une cire ou une crème coiffante qui confère de la brillance aux cheveux et dompte les frisottis, et le tour est joué!

 

 

 

 

 

 

 

LE BANDEAU

 

Les gourous de la mode se sont passé le mot pour remettre le bandeau à la Brigitte Bardot au goût du jour! Et on ne s’en plaint pas: il convient à tous les types de cheveux et se veut un véritable passe-partout entre deux lavages. «On brosse les racines des cheveux vers l’arrière en vaporisant un peu de shampoing sec afin de créer du volume sur le dessus de la tête, avant de positionner le bandeau à l’aide d’épingles à cheveux. Ensuite, on brosse délicatement les longueurs avec une brosse carrée», recommande Roger Medina. «Ce look fonctionne aussi très bien avec les queues de cheval et les chignons bas», propose Jean-Sébastien Chalut. Ne reste plus qu’à agencer notre bandeau à notre tenue!

 

 

 

 

 

 

 

LA FRANGE

 

La frange est omniprésente sur les passerelles depuis l’automne dernier. Pour la saison chaude, on la voudra éméchée, aérienne et moins dense. Le toupet convient bien aux visages ovales ou en forme de cœur. «La frange peut donner beaucoup de caractère à quelqu’un dont la mâchoire est très structurée ou dont le bas de visage est carré», souligne Jean-Sébastien Chalut. Dans tous les cas, on s’assure que la frange reste très lisse et relativement disciplinée; on se munit donc d’un soin lissant et de shampoing sec pour contrôler les mèches rebelles. On veut oser davantage? On combine la frange à un carré pour encore plus d’effet!

 

 

 

 

 

 

 

LIBÉRATION CAPILLAIRE

 

Le retour du beau temps nous permet de zapper l’étape du sèche-cheveux et, du coup, de préserver notre crinière de la chaleur des outils coiffants. Pour afficher une tête aussi désinvolte que les mannequins sur les passerelles de Paco Rabanne ou de Vionnet, c’est simple: «On vaporise un revitalisant sans rinçage en spray sur nos cheveux propres et secs, puis on renverse la tête en massant et en ébouriffant les cheveux pour diffuser le produit jusqu’à ce qu’ils soient légèrement humides. Et on les laisse sécher à l’air libre», explique Roger Medina. Tellement facile que cette coiffure sera notre alliée pour les matins pressés!

 

 

 

 

 

 

 

LES TRESSES CAMOUFLÉES

 

Pour ajouter une touche boho à notre chevelure et faire un rappel des défilés d’Isabel Marant et de Balmain, on dissimule quelques tresses de tailles variées par-ci par-là, à travers nos longueurs. On sépare d’abord les cheveux en sections «au niveau des tempes ou à l’arrière des oreilles, sans trop les définir, pour garder un look déstructuré», explique Jean-Sébastien Chalut. On noue une ou deux sections de chaque côté de la tête, et on attache les tresses avec de petits élastiques transparents ou colorés, au choix. On termine avec un fixatif à tenue souple pour faire tenir le résultat durablement. À brushing minimaliste, effet surprenant!

 

 

 

 

 

 

 

CRINIÈRE  VAGUÉE

 

On veut avoir l’air de s’être coiffée, mais on ne veut pas y consacrer trop d’efforts? Deux options s’offrent à nous: «On prend de grosses sections de cheveux qu’on vient vaguer toutes dans le même sens à l’aide d’un fer à lisser ou à friser, au choix, puis on peigne les cheveux avec les doigts», propose Jean-Sébastien Chalut. Pour une finition gonflée à bloc, «on applique du shampoing sec aux racines après avoir vagué les cheveux, on balance les cheveux de côté de façon imprécise et on vaporise un spray texturisant pour donner un look détendu à la coiffure», complète Roger Medina. À essayer, qu’on ait les cheveux bouclés ou fins et lisses.

 

 

 

Photos: Imaxtree

 

 

Stéphanie Houle