10 conseils de pros pour réussir le selfie parfait!

C'est hot !

10 conseils de pros pour réussir le selfie parfait!

Jeudi 16 février 2017
En cette ère où le selfie est roi, il faut être prête à poser devant l’objectif en tout temps, peu importe l’occasion. Allez, on dit au revoir au fameux «cheese» et on s’inspire de ces conseils de pros pour afficher un minois parfait et réussir nos clichés à coup sûr!

 

1. Voir le bon côté des choses

 

On rêve de ressembler à ces stars pour qui poser semble facile comme bonjour? Ça a beau paraître inné, cela demande au contraire beaucoup de travail, même pour une initiée comme Kim Kardashian West.

 

Pour commencer, on surmonte notre peur de nous voir en photo, on chasse nos mauvais souvenirs de portraits ratés et on apprivoise l’objectif. «À force de prendre des photos de nous, on comprend mieux notre visage, on sait quelles expressions fonctionnent et on devient plus à l’aise», assure Julie Artacho, photographe professionnelle.

 

On peut, au préalable, s’exercer devant le miroir en bougeant 
la tête dans tous les sens. On arrivera ainsi à déceler notre meilleur profil et à repérer les poses qui créent des ombres sur notre visage et nous avantagent moins.

 

 

 

© Instagram de @coeurdartacho

 

 

 

2. Jouer avec la lumière

 

Avant de poser, on pense à choisir le bon éclairage, essentiel pour se montrer sous son meilleur jour. «Poser face à une fenêtre est souvent plus avantageux, car tout le visage est illuminé. Ça permet d’atténuer les cernes et les imperfections», poursuit la photographe.

 

On évite les sources lumineuses provenant du dessus de la tête ou d’en dessous, et on cherchera à trouver la lumière qui nous fera paraître le mieux en photo. Ce n’est pas pour rien que les célébrités et les pros des médias sociaux — Gwen Stefani, Maripier Morin... — optent pour le «selfie de voiture»: c’est un endroit où la lumière est reflétée de partout, sauf
 du dessus.

 

Si possible, on privilégie la lumière naturelle, car celle d’un flash, plus bleutée, peut rendre le teint terne. On pense aussi à placer l’appareil photo à la bonne hauteur, soit celle du visage ou légèrement plus haut, et à se positionner dans un lieu neutre pour mettre l’accent sur nous et non sur le décor.

 

 

 

© Instagram de @gwenstefani

 

 

 

3. Se mettre en beauté

 

On se donne bonne mine et on se montre à notre avantage. On pense à se maquiller sous la même lumière que celle qui servira aux prises de vues et à prendre des clichés à chaque étape du maquillage, pour observer le résultat et ajuster le tir au besoin.

 

Détail important: on se maquille au moins 1 h avant la séance photo, histoire de laisser notre peau s’habituer au maquillage, qui se fondra mieux
 à notre carnation.

 

 

4. Parfaire

 

Afin de préserver un teint le plus naturel possible, on se concentrera sur la zone T du visage. On vient d’abord lisser le teint avec une base matifiante, puis on camoufle les rougeurs autour du nez et de la bouche à l’aide d’un anticernes mélangé à un peu de fond de teint. Ainsi, le grain de notre peau sera visible
 et notre visage ne paraîtra pas blanchi (les pigments blancs que certains fonds de teint contiennent tendent à réfléchir la lumière sous l’objectif).

 

«On applique ensuite du cache-cernes sous les yeux en le mélangeant à une base éclaircissante pour ajouter de la lumière dans cette zone plus terne», suggère Vanessa Ashley, maquilleuse professionnelle chez TEAMM. Elle ajoute qu’il faut éviter de tout couvrir et d’en mettre trop: cela tend à aplanir le visage, alors qu’on veut préserver un effet 3D et de la texture.

 

Les adeptes du contouring peuvent, au besoin, définir un peu leur visage, mais il est important de bien estomper et de privilégier les textures crémeuses qui se fondent mieux
 à la peau.

 

 

 

© Instagram de @mag_clindoeil

 

 

 

5. Illuminer

 

«Une fois le teint unifié, on peut ajouter des points de lumière à l’aide d’une huile, d’un baume lumineux ou d’un illuminateur comme suit: le haut de l’arête du nez, 
 en forme de C du sourcil au haut de la pommette, en forme de V dans le coin interne de l’œil, au-dessus de la lèvre supérieure et au centre du menton», poursuit la maquilleuse.

 

Enfin, on fixe le teint avec une poudre qui diffuse la lumière et atténue les cernes et les ombres.

 

 

 

6. Définir

 

On veut se concentrer sur un trait principal – yeux, bouche, pommettes... – lorsqu’on maquille le visage. Pour un portrait au regard envoûtant, il est intéressant de définir les yeux. On applique d’abord une base pour les yeux afin de prolonger la tenue des fards à paupières et du ligneur. On privilégie les produits résistants à l’eau et offrant une longue tenue pour être prête à toute éventualité.

 

«Inutile d’en mettre plus que d’habitude; il faut plutôt s’appliquer davantage pour optimiser le résultat. Par exemple, on trace un trait de crayon blanc à l’intérieur de la muqueuse de la paupière inférieure et on recourbe davantage les cils, surtout ceux des coins externes, pour ouvrir le regard», conseille Vanessa Ashley. Une façon de faire qui s’applique également au maquillage de la bouche.

 

Enfin, même si ce n’est pas dans nos habitudes, on pense à dessiner les sourcils pour donner plus de caractère au visage et bien encadrer les traits.

 

 

 

© Instagram de @maripiermorin 

 

 

 

7. Colorer

 

Si on veut se ressembler sur nos photos et préserver leur intemporalité, rien ne nous oblige à suivre les tendances ou 
à essayer des mélanges éclectiques. Le mot d’ordre: on ose la couleur pour structurer le visage et on s’en tient seulement aux teintes avec lesquelles on se sent bien.

 

«Il n’y a pas de règles concernant les bonnes couleurs à porter, que ce soit sur les yeux ou sur la bouche, confirme Vanessa Ashley. L’important est de choisir les nuances qu’on aime, car ça nous mettra en confiance et ça va transparaître sur les images.»

 

Pour les besoins de la photo, on avive le teint avec un soupçon de fard à joues, et on apporte du volume à la bouche avec une huile brillante, appliquée seule ou par-dessus un rouge à lèvres, pour définir les lèvres et leur donner un aspect hydraté.

 

On peut aussi opter pour un soin qui repulpe les lèvres (on commencera à l’appliquer plusieurs jours avant la séance photo).

 

 

 

8. Dynamiser

 

Pas question de négliger notre crinière, qui fait partie intégrante de la photo. Ici aussi, on s’en tient à une coiffure qui nous ressemble! On optimise le résultat en atténuant les frisottis et en arborant un visage dégagé. «On pense à utiliser nos mains pour ne pas les laisser en plan. On peut glisser nos doigts dans nos cheveux ou encore jouer avec une mèche», révèle Gabrielle Lacasse, fondatrice du blogue Dentelle+Fleurs.

 

Pour perfectionner le look et donner une impression de volume, on peut mettre une poudre volumisante aux racines. Ce produit est aussi idéal pour celles qui portent la frange, car il permet de la discipliner. Si on a des zones capillaires moins garnies, on les camoufle avec un peu de fard de
la couleur de nos cheveux au lieu de devoir passer par Photoshop. Pas bête!

 

 

 

© Instagram de @dentellefleurs 

 

 

 

9. Fixer

 

«Évidemment, on termine en fixant le maquillage avec une brume de finition offrant un effet mat ou velouté, selon l’effet recherché. Puis on s’assure de retirer toute luisance en cours de shooting à l’aide de feuilles absorbantes ou d’un gel matifiant», recommande Vanessa Ashley.

 

 

 

10. Prendre la pose

 

Une fois le maquillage fixé, le moment
 est venu de poser. On évite de trop lever le menton et on étire la tête vers le haut pour gommer l’effet «double menton». On essaie aussi de rester décontractée et de ne pas trop forcer la pose, faute de quoi le rendu ne sera pas naturel.

 

«On ne se met pas la pression de s’en tirer en deux clics seulement, on prend ça à la légère et on profite du moment», poursuit Julie Artacho. C’est le meilleur moyen d’obtenir des photos qui vont nous plaire longtemps. On peut sourire ou pas, selon ce qui nous met le plus à l’aise, mais on évite les grimaces et le fameux #duckface, qui ne rendent pas justice à notre joli minois et ne font que masquer notre gêne.

 

Plus que tout, qu’on pose devant un photographe aguerri ou notre propre objectif, on prend le temps de bien faire les choses pour arriver au résultat escompté, autant en visualisant la pose désirée qu’en essayant plusieurs postures et en ne lésinant pas sur le nombre de clichés.

 

«Il ne faut pas se décourager, car il faut parfois prendre plus de 50 photos pour en obtenir une seule bonne, renchérit Gabrielle Lacasse. On peut même shooter en continu, pour donner un aspect plus fluide aux photos.»

 

Il ne reste plus qu’à prendre de l’assurance et à «poster» notre précieux portrait sur les médias sociaux pour des likes assurés!

 

 

 

© Instagram de @wideeyedlegless 

 

 

Stéphanie Houle